mardi 4 décembre 2012

Afrique des grands Lacs: point de vue

RESUME :
En RDC, l’affaire de la mutinerie du M23 continue – et continuera encore – à occuper le centre de l’actualité. Après avoir échoué à reprendre la cité de Sake, 3.500 éléments des FARDC se sont repliés à Minova proche de la frontière avec le Sud Kivu où ils ont commis des pillages, des vols et des réquisitions forcées (RDC_3) (RDC_4). Le nouveau commandant des Forces terrestres, qui remplace le général Amisi accusé de trafic d’armes par le Groupe d’experts des N.U., suspendu de ses fonctions mais qui ne pourra être traduit devant l’auditorat militaire lequel ne dispose d’aucun gradé du même rang (RDC_1) (RDC_25), est venu inspecter les troupes et appeler à la discipline (RDC_10). Toujours pour ce qui regarde l’armée, on notera que le commandant de la 9ème région militaire du Nord Kivu, Jean-Claude Kifwa, cité lui aussi dans le rapport du Groupe d’experts des N.U., se défend catégoriquement d’être impliqué également dans un trafic d’armes avec des groupes armés, dont celui du chef de guerre Morgan (RDC_2_1).

Dossier complet en cliquant sur le lien suivant:

http://www.recim.org/ragl/cd-semaine.htm

Pour un parlement des peuples

To:
United Nations, New York (United Nations General Assembly)
Vote to create a United Nations Parliamentary Assembly (UNPA) in 2015.

As many people realize, reform of the 67 year old United Nations is long overdue, as part of a reform process, I would like to advocate the creation of a proposed United Nations Parliamentary Assembly (UNPA) which would give Global Citizens direct representation, and a much needed voice at the United Nations.

Every 10 years...
Vote to create a United Nations Parliamentary Assembly (UNPA) in 2015.

As many people realize, reform of the 67 year old United Nations is long overdue, as part of a reform process, I would like to advocate the creation of a proposed United Nations Parliamentary Assembly (UNPA) which would give Global Citizens direct representation, and a much needed voice at the United Nations.

Every 10 years since the creation of the United Nations in 1945, the UN General Assembly (UNGA) holds a conference about reforming the UN. I respectfully request that a vote on the creation of a UN Parliamentary Assembly (UNPA) take place at the next conference in 2015.

I view the creation of a UN Parliamentary Assembly as a necessary - next step - towards the creation of a legitimate representative Global Democracy.
Sincerely,
[Liliane Metz Krencker]

vendredi 23 novembre 2012

Silent Violence Against Women

25 November is the UN-proclaimed International Day for the Elimination of Violence Against Women. Violence against women is a year-round occurrence and continues to an alarming degree. Violence against women is an attack upon their bodily integrity and their dignity. We need to place an emphasis on the universality of violence against women, the multiplicity of its forms and the ways in which violence, discrimination against women, and the broader system of domination based on subordination and inequality are inter-related. The value of a special ‘Day’ is that it serves as a time of analysis of the issue and then of rededication to take both short-term and longer-range measures.



Pierre Spitz, a former Geneva colleague, had coined the term “silent violence” for policies which not only perpetuate the existing system but in some cases reinforce it by forestalling the development of a political consciousness which might degenerate into social disorder. (1) In this spirit, we can speak of “silent violence” against women. Both at the international UN level and at the national level, there have been programmes devoted to the equality of women and to the promotion of women in all fields. There has been growing attention to physical violence against women, the creation of centers for battered women and attention given to the trafficking of women. There has been just enough attention to women’s issues and enough advances of some women to prevent “the development of a political consciousness which might degenerate into social disorder.” It has often been repeated that it is necessary to ensure the education, training, good health, employment promotion, and integration of women so that they can participate fully and effectively in the development process.



Yet as Susan George, another former Geneva colleague, has written “That all governments are concerned for, and are representative of, the majority of their people is patent nonsense. Plenty of governments are most concerned with enriching those who keep them in power. Human rights, including the right to food, run a poor second.” (2).



Women have largely remained invisible and inaudible by being allowed to have the key role in the “informal sector” — those sectors of the economy that are the least organized, often left out of the statistics of the formal economy as if it did not count. Women have turned to the informal sector — or have been pushed into it — as a way of sustaining a livelihood for their families. Women’s work in this sector accounts for a large proportion of total female employment in most developing countries of Africa, Latin America and Asia. The informal sector, though often considered marginal in economic planning, tends to account for a significant proportion of total employment.



In this informal sector, women work as food producers, traders, home-based workers, domestic workers, recyclers of waste, prostitutes, and increasingly engage in drug trafficking — anything to earn an income to feed their children. The informal sector is their last hope for economic and social survival for themselves and their families.



In the informal society, women survive and often have a major responsibility for the economy of the whole family. Fathers are often absent by need or by choice. Some women do well in the informal sector and serve as a model — or a hope — as to what others can accomplish. Self-employed women are increasingly helped by micro-credit programs. These are useful but rarely do such loans allow a person to move outside the informal economy.



There has been a good deal of research on women’s role in agriculture, on women’s informal-sector employment, and increasingly on women’s entrepreneurship. Researchers in different world regions have pointed to the handicaps faced by women to obtain credit and in getting access to new agricultural technologies. However, research has rarely been brought into the mainstream of global or national decision-making.



Inequality and the walls built around the informal sector are the marks of the “silent violence” against women. Amartya Sen defined the major challenge of human development as “broadening the limited lives into which the majority of human beings are willy-nilly imprisoned by the forces of circumstance.” On 25 November, this day for the elimination of violence against women, we need to look closely at the social, cultural and economic walls that imprison.



(1) Pierre Spitz. “Silent violence: famine and inequality” International Social Science Journal Vol. XXX (1978)



(2) Susan George. Ill Fares the Land (Washington, DC: Institute of Policy Studies, 1988).



* Rene Wadlow,President and representative to the UN, Geneva, Association of World Citizens

mardi 20 novembre 2012

La situation dégénère au Congo

Les armes ont recommencé à "parler" au Kivu, ainsi que dans quelques régions voisines de l'Est de la République du Congo.
Si la situation vous intéresse, vous pouvez consulter les résumés hebdomadaires de la situation dans la Région africaine des Grands Lacs par ce lien :
http://www.recim.org/dem/nov-fr.htm
ou directement, concernant la semaine
http://www.recim.org/ragl/cd-semaine.htm





mercredi 7 novembre 2012

Colloque "Chemins vers un féminisme sans frontières"

Rencontre internationale de femmes

Paris les 16, 17 et 18 novembre 2012
21 ter Rue Voltaire 75011 Paris.
Métro Rue des Boulets

Programme

Vendredi 16 novembre

— Les enjeux du féminisme dans le contexte français

19h30 Accueil et ouverture du colloque par le CFPE. Soirée : buffet festif.

Samedi 17 novembre

— Emancipations et attachements

Les femmes engagées dans les luttes pour leur émancipation sont souvent sommées de choisir entre le respect de leur culture, de leur tradition, de leurs communautés d’appartenance et leur émancipation du système de domination patriarcale.

Les colonisations et le modèle d’émancipation prétendument universel qu’elles ont imposé pervertissent en profondeur le questionnement et la préfiguration de formes d’émancipation libres.

Conflits de loyauté de classe, de race, de conviction et injonctions paradoxales, l’émancipation des femmes se dessine souvent douloureusement au cœur des systèmes de dominations multiples, tous inacceptables.

9h00-12h00 : Luttes, résistances et alliances en situations (post) coloniales.

14h30-17h00 : Alliances et/ou conflits de loyauté.

— Les femmes dans les processus de changements politiques

La participation massive des femmes aux soulèvements récents dans les pays arabes n’est plus à démontrer. Visibles pendant les grands processus révolutionnaires, elles sont ensuite fréquemment renvoyées à l’invisibilité et à leurs rôles traditionnels.

Quelle participation des femmes à la vie publique et politique ? Quels accès aux fonctions décisionnelles et gouvernementales ? Quelle représentation de leurs préoccupations et revendications ?...

17h30-20h : Les femmes dans les soulèvements populaires arabes.

Dimanche 18 novembre

9h30-12h30 : Les femmes dans les changements politiques et sociaux.

14h00-16h00 : Conclusion : enjeux communs et perspectives de lutte et de mise en réseau.

INTERVENANTES : Zahra Ali (Irak), Paola Bacchetta (Etats-Unis), Amel Bensaïd (Tunisie) Sueli Carneiro (Brésil), Sonia Dayan Herzbrun (France), Rokhaya Diallo (France), Habiba Djahnine (Algérie), Maïssan Hassan (Egypte), Nassera Ghozlane (Algérie), Asma Lamrabet (Maroc), Ziba Mir Husseini (Iran), Yvonne Ngoyi (République Démocratique du Congo), Aminata Traoré (Mali), Amina Wadud (États-Unis)

En partenariat avec : la Fondation Un Monde Par Tous, le Cedetim/IPAM, Participation et Spiritualité Musulmanes, l’association Islam&Laïcité et la Région Ile-de-France

PAF : à partir de 15 euros, pour toute la durée du colloque et buffet compris
Inscription à : cedetim@reseau-ipam.org
Contact : Cfpe2004@yahoo.fr

jeudi 25 octobre 2012

Rencontres internationales de Zagora , du 29 bau 10 octobre 2012

"Comment accompagner la jeunesse à être actrice d'un développement humain et solidaire ?"

http://www.zagora2012.net/


Les Rencontres rassembleront 300 participants de tout âge et du monde entier : du Maroc et de France principalement mais aussi d'Argentine, du Brésil, du Québec, du Sénégal, etc...



Les 5èmes rencontres se déroulent en deux temps :
- le temps OFF du 29 au 31 octobre : découverte de la vallée du Draa par des visites d’initiatives
- le temps IN du 1er au 3 novembre : conférences interactives : regards croisés, des ateliers thématiques et espaces d'initiations en petits groupes, spectacles, temps informels, échanges d'expériences et de pratiques, activités…

Inscrivez-vous dès maintenant !

http://recit.net/?Formulaire-d-inscription-aux-5eme

jeudi 4 octobre 2012

Accord de collaboration entre le congrès des Peuples et Planetafilia



Un accord de collaboration a été signé entre le Congrès des peuples et Planetafilia

voir lien : http://congresdespeuples.blogspot.fr/2012/10/nouveaux-reglements-du-congres-des.html  en français
ou en version anglaise :http://congresdespeuples.blogspot.fr/2012/10/declarations-lors-de-la-session.html

Nouveau règlement

Le Congrès des Peuples lors de sa dernière session plénière du 26 au 29 septembre 2012 a décidé d'adopter un nouveau règlement   que voici http://congresdespeuples.blogspot.fr/2012/10/nouveaux-reglements-du-congres-des.html   . Cette mise à jour à pour objet principal d'assurer un meilleur fonctionnement démocratique au sein de la structure.

mardi 2 octobre 2012

Quelle non violence ?

En juin 2007, l’assemblée générale de l'ONU a décidé de célébrer la Journée Internationale de la non-violence le 2 octobre de chaque année. Elle rend ainsi hommage à son ancien secrétaire général Kurt Waldheim, décidé il y a peu.

La culture de la non-violence et de la paix

Dans sa réflexion, l'ONU a proposé hui grands axes de travail qui sont:
  • le renforcement d'une culture de la paix par l’éducation
  • la promotion et le développement économique et social durable
  • la promotion et le respect de tous les droits de l’homme
  • l’égalité entre les femmes et les hommes
  • la participation démocratique
  • le développement de la compréhension, la tolérance et la solidarité
  • le soutien de la communication participative et de la libre circulation de l’information et des connaissances
  • la promotion de la paix et de la sécurité internationales
 


La sculpture de Carl Fredrik Reuterswärd, intitulée “Non Violence” date de 1985 et est visible à 
 Malmö.



 En cette journée de la non violence et alors que des drames terribles se jouent au sein de notre Humanité, nous avons le devoir de ne pas nous taire. Il y a des neutralités qui indisposent


video

lundi 24 septembre 2012

Session plénière du congrès des peuples





Aprés celles de Liège (Belgique) en 2007, de Brasilia (Brésil) en 2009, celle de Zagora (Maroc) en 2010),la prochaine session plénière aura lieu en France à Bergerac

du 26 septembre 2012 au 29 septembre 2012


La première session de travail commencera le 26 Septembre à 9 H. Aussi les délégués sont invités à arriver à Bergerac le mardi 25 pour s'installer confortablement , faire plus ample connaissance dans une ambiance conviviale
  




Comment se rendre à Bergerac:
_   Depuis Paris , Gare Montparnasse ( Train TGV )  Paris _ Bordeaux
descendre à la Gare de Libourne et prendre la correspondance (Train TER pour Bergerac.
_  Depuis Bordeaux .Gare Saint Jean ( Train TER)  Bordeaux_ Sarlat .Descendre à Bergerac





Pour le Comité Executif

Liliane Metz Krencker
Secrétaire du Congrés des Peuples










Session Plénière du Congrés des Peuples
(Bergerac le 26, 27, 28, 29  Septembre 2012)

Programme

Lundi 24 et matinée Mardi 25 :
            Arrivée et acceuil des délégués
Mardi 25 de 16H à 19 H :
 - Présentation des délégués et de leur action en faveur du mondialisme par les délégués eux memes
- Etablissement en commun d'une liste des objectifs à atteindre à la fin de cette réunion au sein du CP, (  comme une feuille de route )
            - Pourquoi sommes nous là ensemble ? pourquoi avez vous été candidat ?
                - Que voulons nous changer ?
                - Que devons nous programmer pour changer ?
                - Que voulons nous améliorer ?
                - Actions à entreprendre pour ameliorer les actions mondiales du CP
                 - Si j'accepte d'accomplir des taches spécifiques pour le CP ..Serais je capable de tenir mes engagements ?
 - Lecture en commun des différents sujets mentionnés dans l'ordre du jour de cette session. Discussion et inscription de nouvelles propositions supplémentaires faites par les délégués ou par des mondialistes sollicitant le point de vue et l'intervention du CP.
- Etablissement d'un ordre du jour précis pour les 3 journées de travail programmées contenant les sujets préparés  initialement et les nouveaux sujets proposés par les délégués et les citoyens du monde interréssés. Et ceci si possible dans le cadre de l' accomplissement des  objectifs que nous nous sommes fixés
Les Mercredi 26, Jeudi 27 et Vendredi 28
Les séances de travail auront lieu le matin de 9 H 30 à 13H  (courte pause à 11H ) , l'aprés midi de 15 H à 20 H (courte pause à 17H 30)
Il sera aussi possible de travailler le soir de 21H 30 à 23 H si c'est jugé necessaire pour finaliser le travail entrepris dans la journée

Points inscrits à l'ordre du jour à la demande des délégués :
a) - concernant les questions interieures du  CDP
- Bilan de l'activité du CP depuis la session pléniére de Zagora (Commissions - Déclarations- Rèunion du Bureau par Skype )
a-1 Les résultats des commissions
a-2 Périodicité de nos sessions plénières
une fois tous les 18 à 20  mois . Est ce suffisant ? . Faut il revenir sur cette périodicité . Les avis sont partagés
a-3 Quel budget pour le Congrés des Peuples Comment assurer notre autonomie financière et comment obtenir de l'aide par des dons ou des subventions
a-4 Quelques propositions pour adapter des articles de notre règlement pour inciter un plus grand nombre de personnes à devenir citoyen du monde et donc des electeurs et electrices des delegués au Congrès des Peuples
a-5 C'est en 1963 qu'est né à Bruxelles le Congrès des Peuples
Comment préparer la célébration de ce cinquantenaire ...Cette question peut etre partiellement reliée à la question de la stratégie à utiliser pour faire connaitre l'anteriorité du CP
 a-6 Comment introduire nos idées mondialistes au sein de communauté politique mondiale en place au 21 ème siècle

b) Concernant les questions exterieures au CDP et ses activités
b-1 Propositions de déclarations
Accaparement des terres arables notamment dans les pays du SUD
Esperanto ,langue officielle des Nations Unies et de ses agences
La circulation des armes classiques dans le monde
"Science sans conscience "  Pour un controle supranational des nano matériaux ,OGM, nucléaire, brevetage du vivant
Problèmes des migrations internationales
Planification des naissances et densité urbaine
Biodiversité et protection de la nature
Ethique et moralité
Questions diverses
 - Débat sur la question   " Pupille de l'humanité "
b-2 Mondialisme et Altermondialisme
Quelle stratégie mettre en place pour faire connaitre la sécifité du CDP en particulier auprés de la mouvance altermondialiste ,laquelle partage beaucoup de nos analyses,mais pas nos conclusions ( souvent inconnues pour elle)
b-2 Les assemblées ,forum ou collectifs etc..mondiaux ou internationaux de citoyens diu monde sont nombreux mais toujours ponctuels et éphèmères
Quelle stratégie utiliser  pour faire connaitre notre anteriorité,notre spécificité ( élection démocratique de délégués) et le caractère perenne de notre institution alternative (qui a cette année 43 ans d'existence )

Le Vendredi soir 28 Septembre fin des travaux
Le Samedi 29 Septembre il est prévu avant de se separer une visite au chateau de la Lambertie qui se trouve à une vingtaine de km de Bergerac
Rappelons que la Lambertie est l'un des haut lieu du mondialisme . C'est là que se sont tenues toutes les sessions d'été de l'Institut d'études mondialistes dans les années 1980