mercredi 20 septembre 2017

Un autre regard sur le statut de réfugié

Journée internationale de la paix

Demain, l'Onu met à l'honneur le 21 septembre comme journée internationale de la Paix



Chaque année à travers le monde, nous célébrons la Journée internationale de la paix le 21 septembre. Cette journée a été déclarée par l'Assemblée générale des Nations Unies en vue de renforcer l'idéal de paix, tant au sein des pays et qu’entre les pays eux-mêmes.

Le thème de la Journée en 2017 est : « Ensemble pour la paix : Respect, dignité et sécurité pour tous ».

Ce thème a été choisi pour mettre à l’honneur la Campagne ENSEMBLE, une initiative mondiale des Nations Unies qui favorise le respect, la sécurité et la dignité pour toute personne forcée par les circonstances à fuir son domicile à la recherche d’une vie meilleure.

ENSEMBLE réunit les organismes du système des Nations Unies, les 193 États Membres de l’Organisation des Nations Unies, des entités du secteur privé et de la société civile, des établissements universitaires et des citoyens dans le cadre d’un partenariat mondial en vue de soutenir la diversité, la non-discrimination et l’acceptation des réfugiés et des migrants. La campagne a été lancée le 19 septembre 2016 à l’occasion du Sommet des Nations Unies pour les réfugiés et les migrants.






Suite de l'extrait d'avant en cliquant sur ce lien ci










jeudi 14 septembre 2017

Forum Alternatiba sur le climat

Le 30 septembre 2017 se tiendra un grand forum "Alternatiba" sur le climat.
Parmi les associations membres de l'Assemblée des Citoyens du Monde, seule " Pangée-200 " (ex Varec'h) y sera visible.
Ce forum aura lieu dans le cadre des fêtes du possible.

A partir de lundi prochain et jusqu'à la fin du mois, c'est la Fête des Possibles : 10 jours, plus de 1000 rendez-vous dans l'Hexagone et en Belgique pour prouver que #cestpossible d'agir pour une société juste et soutenable.

Du côté d'Alternatiba, c'est une quarantaine d'événements qui sont proposés : Villages des alternatives, banquets festifs et conviviaux, tours vélo...
>> Tous les RDV Alternatiba sont répertoriés sur cette carte : https://alternatiba.eu/fete-des-possibles/
>> Et l'ensemble des RDV Fête des Possibles ici : https://fete-des-possibles.org/#carte
 Irrintzina, le cri de la génération climat poursuit sa tournée d’avant-premières partout en France avant sa sortie nationale le 8 novembre 2017. Un documentaire sur l’urgence climatique et l’engagement citoyen plus que jamais d’actualité.
video

samedi 9 septembre 2017

La France de Macron complice active de criminels de guerre


Le Président Macron est dans une drôle de position. D'un côté, il dénonce les crimes du régime de Bashar El Assad soutenu militairement et financièrement par les régimes iraniens et Russes et d'un autre,  au nom de la lutte contre le terrorisme islamiste, il finance, arme des états dont les armées se livrent ouvertement devant témoins à de véritables crimes de guerre qui non seulement ne réduiront pas les actes terroristes mais risquent même de les renforcer.
Le Président de la République pourra t-il maintenir indéfiniment cette position et se retrouver pas malgré lui dans la posture d'un Poutine en Syrie qui le rend non crédible dans sa volonté d'être un président irréprochable et respectueux des droits de l'Homme. 
Bien sûr ce n'est pas Emmanuel Macron qui a entraîné la France dans l'aventure sahélienne mais François Hollande mais il a la responsabilité de ne pas entacher les couleurs françaises avec du sang d'innocentes victimes


Cette analyse ressort de cet article à charge à l'encontre des forces maliennes et burkinabées soutenues financièrement et militairement par la France de Macron qui ne peut ignorer la réalité sur le terrain.

https://www.hrw.org/fr/news/2017/09/08/mali-les-operations-militaires-donnent-lieu-des-abus

Un extrait de l'article à lire:



Exécutions sommaires et fosses communes


Human Rights Watch a documenté l'existence de trois fosses communes, dont des témoins et des proches affirment qu'elles contiennent les restes d'au moins 14 hommes tués peu après avoir été appréhendés par les services de sécurité maliens entre fin décembre 2016 et mai 2017. Toutes les trois sont situées ­dans les communes de Mondoro ou Koro situées dans la région de Mopti, près de la frontière du Mali avec le Burkina Faso.

« Nous sommes tous au courant de l'existence des fosses communes près de Mondoro, mais personne n'a porté plainte en justice », a déclaré un témoin. « Les gens sont terrifiés à l'idée de parler – nous essayons juste d'éviter de subir de nouveaux sévices. »




Il n'y a pas que les militaires ou les djihadistes pour procéder à des crimes de guerre. Ils sont aussi le fait d'ex groupes rebelles proches du régime.
http://www.rfi.fr/emission/20170817-mali-mission-pu-etablir-existence-deux-fosses-communes


http://fr.euronews.com/2017/08/11/des-fosses-communes-decouvertes-au-mali-dans-la-region-de-kidal


Pendant qu'à l'Onu, on cause, au Mali, on meurt
http://fr.euronews.com/2017/09/06/des-sanctions-internationales-pour-aider-le-mali-a-se-reconstruire


vendredi 8 septembre 2017

Pierre Bergé, le citoyen du Monde n'est plus


Pierre Bergé (wikipedia)

Pierre Bergé nous a quittés ce matin à 86 ans.
 
Pierre Bergé raconte qu’il a adhéré aux idées universalistes et pacifistes de Garry Davis, et s’est même retrouvé dans une cellule en sa compagnie et celle d’Albert Camus, rien que ça, pour avoir organisé un lâcher de tracts au palais de Chaillot pendant une session de la toute nouvelle ONU !
 Il quitte sa province natale pour débarquer sans diplôme à Paris où il rencontre Guy Marchand 

La France entame ses « trente glorieuses » dans la gaieté et l’optimisme. Grand danseur, le jeune homme hante les boîtes de Saint-Germain-des-Prés en compagnie d’un ami, Guy Marchand. Le duo s’est avisé de soutenir le combat de Garry Davis, ancien pilote de l’US Air Force, qui vient de rendre son passeport américain pour se déclarer « citoyen du monde ». Au sein du comité de soutien, Pierre Bergé croise Albert Camus, André Breton, Vercors (pseudonyme de Jean Bruller), Jean Paulhan, et cet aréopage brillant est déjà un premier pas vers la vie à laquelle il aspire. (Lemonde.fr)




Il devient rédacteur en chef de La Patrie mondiale, un journal fondé pour soutenir le combat de Garry Davis. Ce n’est qu’un petit journal qui ne dépassera jamais les deux numéros, mais les signatures sont celles de pigistes de luxe, Albert Camus, le poète Maurice Rostand, ou le militant pacifiste Robert Jospin, père du futur premier ministre socialiste. François Mauriac peut bien fustiger ce mouvement, qui ne combat que d’un côté du rideau de fer et « enrichit le jeu de Staline d’une carte inespérée », Pierre Bergé lui répond avec arrogance : « Cette classe dont vous faites partie (…), qui a accepté 1914 et a préparé 1939, cette classe, enfin, qui a tué Jaurès, Salengro et Gandhi, cette classe nous dégoûte ! » Bergé n’a que 19 ans et l’on reconnaît déjà son style… (Lemonde.fr)



Concernant sa vie amoureuse, très riche et professionnelle, je laisse ça à d'autres pour dévoiler des chapitres qui n'ont rien de secret. Ce qui importe vraiment le plus, c'est sa dimension universaliste. Il était réellement un homme ouvert au Monde qui a su profiter des opportunités qui ont jalonné son parcours existentiel tout en étant fidèle à ses principes et ses propres choix.
 



Documents d'archive: 
un des gardés à vu était Pierre Bergé





Le 5 décembre 1948, Plus de 3000 citoyens du Monde s'étaient donnés RDV, ce fut un tournant dans la vie de Pierre Bergé et on ne peut rejeté l'idée que cette rencontre avec Garry Davis grâce entre autres autres à Guy Marchand a accompagné Pierre Bergé durant toute son existence. Il fut un anticonformiste jusqu'au bout. 

Extrait:
Tout ce que Paris compte de non-conformistes, de libertaires, de gens qui veulent la paix, en un mot tous les utopistes s'étaient dirigés hier soir vers la salle Pleyel. Il faut croire que les utopistes sont nombreux, puisque l'on s'écrasait non seulement à l'intérieur, mais encore, malgré la pluie, à l'extérieur. Il est vrai que, comme devait le dire Albert Camus, " l'histoire est une utopie qui finit par prendre chair ".
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/archives/article/1948/12/06/plusieurs-milliers-de-parisiens-ont-demande-aux-nations-unies-d-entendre-garry-davis_1903715_1819218.html#UpywJjrhroWX4QpI.99



mardi 5 septembre 2017

Populations indigènes péruviennes contre pouvoir politique



Des Manifestants autochtones continuent de bloquer le plus ancien champ pétrolifère du Pérou, exigeant une consultation et un traitement des effets la pollution généralisée. 







mercredi 30 août 2017

Journée internationale des disparus

L'ONU s'inquiète de l'augmentation des cas de disparition forcée et le groupe de travail sur les disparitions involontaires de la commission des droits de l'homme des Nations Unies exprime son inquiétude sur le nombre croissant de cas de disparitions forcées dans le monde.

"Les victimes de disparition forcée, dont on ignore où elles se trouvent et quel est leur sort, ne devraient pas être rappelées à notre souvenir seulement une fois par an. Chaque jour devrait être une Journée des personnes disparues", a déclaré le groupe de travail.

De son coté, le Comité international de la Croix-Rouge basé à Genève déplore le manque de volonté politique de s'attaquer à ce problème.
Une tragédie oubliée

Dans un rapport intitulé: Personnes portées disparues - une tragédie oubliée, l'organisation attire l'attention sur le drame trop souvent ignoré que vivent des dizaines de milliers de familles, de la Bosnie au Népal, de la Géorgie au Sri Lanka. Ce rapport date de 10 ans. Aujourd'hui, rien n'a changé. Des conflits ont éclaté avec de nouveaux disparus par centaines de milliers, en Afrique, en Syrie, au Yemen, au Myanmar .
En Algérie, on est toujours sans nouvelle de dizaines de milliers de disparus 

"Il est impératif de faire face à cette tragédie et d'aider les familles de disparus à faire la lumière sur ce qu'il est advenu de leurs proches. Ne pas savoir si un être cher est mort ou vivant provoque une angoisse indicible, de la colère et un profond sentiment d'injustice, et empêche les proches de faire le deuil et de tourner la page", constate Pierre Krähenbühl, directeur du CICR

Un site à visiter : www.un.org






Le CICR a lancé mercredi "un appel urgent" à rechercher les dizaines de milliers de disparus du conflit armé en Colombie, "principal défi humanitaire" après la signature de la paix avec la guérilla des Farc il y neuf mois.

"Nous lançons un appel urgent à l'Etat colombien comme aux différents acteurs armés qui opèrent dans le pays pour accélérer la recherche des personnes disparues en raison du conflit", a déclaré Christoph Harnish, chef de la délégation locale du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).
"La recherche des personnes disparues, en conséquence du conflit armé et d'autres situations de violence, est aujourd'hui le principal défi humanitaire auquel la Colombie est confrontée", a souligné le CICR dans un communiqué.


Une commission indépendante doit voir le jour pour enquêter sur le sort de milliers de disparus et identifier les charniers en Syrie, a plaidé mercredi l'organisation des droits de l'Homme Human Rights Watch.

"Une institution indépendante en charge d'enquêter sur le sort et le lieu où se trouvent les disparus, les membres de corps humains non identifiés et les charniers en Syrie doit être créée immédiatement", a indiqué HRW dans un communiqué.

L'appel de l'ONG a été lancé à l'occasion de la Journée internationale des victimes des disparitions forcées qui a lieu le 30 août.

"Une paix durable en Syrie serait impossible si la question des détenus n'est pas résolue", a déclaré la militante syrienne et ancienne prisonnière Fadwa Mahmoud à l'AFP mercredi, en marge d'une exposition organisée par Amnesty International à Beyrouth, à l'occasion de cette journée internationale.

Son mari Abdelaziz al-Kheir et son fils Maher Tahan ont disparu en Syrie il y a près de cinq ans, et elle n'a plus de nouvelles depuis. Elle estime que les politiciens et les diplomates n'ont pas donné la priorité au sort des détenus.

https://www.amnesty.be/je-veux-agir/agir-en-ligne/signer-en-ligne/article/des-milliers-de-disparus-face-a-l-oubli-en-syrie

Les journalistes font partie des professions frappées de plein fouet par les disparitions forcées et partout dans le monde.
https://rsf.org/fr/actualites/journee-internationale-des-victimes-de-disparition-forcee-ces-etats-qui-font-disparaitre-les



L'Algérie, dans les années 90 a payé un lourd tribut:
http://www.algeria-watch.org/mrv/mrvdisp/DISPARUS.htm?fref=gc&dti=255724547790529







Hommage à Saïd Mekbel , mort le 03/12/94 pour avoir compris

le dernier billet de Saïd Mekbel 

Son dernier billet « Ce voleur qui », publié le jour de son assassinat, fera le tour de la presse mondiale.

« Ce voleur qui, dans la nuit, rase les murs pour rentrer chez lui, c’est lui. Ce père qui recommande à ses enfants de ne pas dire dehors le méchant métier qu’il fait, c’est lui. Ce mauvais citoyen qui traîne au palais de justice, attendant de passer devant les juges, c’est lui. Cet individu, pris dans une rafle de quartier et qu’un coup de crosse propulse au fond du camion, c’est lui. C’est lui qui, le matin, quitte sa maison sans être sûr d’arriver à son travail. Et lui qui quitte, le soir, son travail sans être certain d’arriver à sa maison. Ce vagabond qui ne sait plus chez qui passer la nuit, c’est lui. C’est lui qu’on menace dans les secrets d’un cabinet officiel, le témoin qui doit ravaler ce qu’il sait, ce citoyen nu et désemparé...Cet homme qui fait le vœu de ne pas mourir égorgé, c’est lui. Ce cadavre sur lequel on recoud une tête décapitée, c’est lui. C’est lui qui ne sait rien faire de ses mains, rien d’autres que ses petits écrits, lui qui espère contre tout, parce que, n’est-ce pas, les roses poussent bien sur les tas de fumier. Lui qui est tous ceux-là et qui est seulement, journaliste. »




lundi 21 août 2017

Mort d'un héros protecteur des éléphants d'Afrique

http://lemonde.fr/afrique/article/2017/08/18/en-tanzanie-le-protecteur-des-elephants-assassine_5173976_3212.html

Le Sud-Africain Wayne Lotter, connu pour son combat contre le braconnage, a été tué par balles, à Dar es-Salaam, dans la nuit du mercredi 16 au jeudi 17 août.
Wayne Lotter, un célèbre défenseur sud-africain de l’environnement qui s’était consacré à la lutte contre le braconnage des éléphants en Tanzanie, a été tué par balles dans la nuit du mercredi 16 au jeudi 17 août, a annoncé la branche locale de Protected Area Management Solutions (PAMS), une fondation de protection de la nature.
Ce meurtre a eu lieu à Masaki, un quartier huppé de Dar es-Salaam, la capitale économique de la Tanzanie. L’identité et les motivations des auteurs sont inconnues.

samedi 19 août 2017

Journée Mondiale de l'aide Humanitaire.




Dans de nombreuses régions du globe, les humanitaires travaillent, parfois au péril de leur vie, souvent dans l'anonymat le plus total. Même s'ils accomplissent un travail de fourmi, leurs interventions sont indispensables et permettent souvent à des populations de retrouver un minimum de dignité.

L'ONU a promulgué le 19 août, Journée Mondiale de l'aide humanitaire en espérant sensibiliser l'opinion publique à l'assistance humanitaire et à la nécessité de soutenir ces actions partout dans le monde.

Un don même minime peut représenter beaucoup s'il est bien utilisé sur le terrain.

"Les travailleurs humanitaires sont ceux que nous dépêchons sur place pour montrer notre solidarité avec ceux qui souffrent. Ils représentent ce qu’il y a de meilleur dans la nature humaine mais leur travail est dangereux..."

M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU
Journée mondiale de l'aide humanitaire 2010



Pour cette journée, je parlerai de 2 pays

D'abord la Syrie.
En cette journée du 19 Août 2017, il y a des convois d'aide qui continuent à arriver par les routes, essentiellement de Turquie pour aider une population en proie à de graves difficultés de survie. 

Un pays qui ne connaît pas de trêve et où la mort tombe du ciel .Vendredi une trêve fut conclue entre l'armée russe et un groupe rebelle à la banlieue Est de Damas. Aujourd'hui l'aviation Syrienne a rompu la trêve et a bombardé la banlieue Est de Damas ( Dans le district de Jobar vers la ville d'Aïn Tarma dans la Goutha orientale) avec le résultat ci dessous. (lien1)

(Bassam Khabieh/File Photo)

La Syrie, c'est aussi un pays où on prend pour cible les secouristes et particulièrement les casques blancs qui dernièrement, une équipe a été totalement décimée.

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20170813-sept-casques-blancs-abattus-syrie-sarmine


Concernant le second pays, je pense qu'il est important d'en parler; On aborde jamais l'effort immense fait par de nombreux pays pour venir en aide aux réfugiés. Une aide qui n'a même pas comme égale celle de l'Allemagne en Europe souvent citée en exemple. 
Souvent les aides les plus généreuses viennent de pays petits, pas forcément riches mais qui font preuve d'une grande solidarité. Parmi eux: Le Liban avec le recueil de centaines de milliers de réfugiés mais aussi l'Ouganda dont on parle peu et qui aujourd'hui a besoin d'un grand soutien. 
Quand on jette un coup d'oeil sur le tableau suivant, on imagine très bien l'effort consenti.






vendredi 18 août 2017

Fadwa Suleimane nous a quitté à 47 ans

Cette jeune femme de 47 ans qui est passée par plusieurs vies dans une certaine insouciance au départ quand elle exerçait la profession d'actrice avant de se découvrir au moment de la Révolution Syrienne a été tout au début la Madone de cette révolution avant de fuir vers l'exil Parisien en 2012 où elle a continué à militer en usant l'art. 
Voici un article où on découvre sa vie Française http://poeme-syrie.blogspot.fr/2016/11/fadwa-souleimane.html.


En 2012, elle avait accordé un interview au Monde au cours duquel, elle avait bien exprimé son appartenance à la communauté mondiale :
En voici un extrait elle déclare qu’elle aurait aimé ne pas être alaouite, non pas par honte mais parce que cela n'a pas de sens pour elle. «Je ne suis rien, rit-elle, soudain férocement joyeuse. Voilà, écrivez ça : je ne suis rien. Avant la révolution, je vivais dans un autre monde, j'étais en pleine quête intérieure. Je suis un être humain, qui vit hors de tout préjugé et qui va vers l'inconnu. J'appartiens à l'humanité. Mon premier et mon second mari sont sunnites. Je n'appartiens à aucune religion. Ces classifications sont périmées. Quand la révolution a éclaté, j'ai réalisé que j'étais syrienne et que mon rôle était de guider les gens pour ne pas les laisser être entraînés vers la mort.»

dimanche 13 août 2017

Nous sommes vos frères en Humanité, aidez nous!

Voici une vidéo poignante d'un citoyen Jordanien qui a pour objectif d'inciter les Européens à faire preuve de bienveillance envers les réfugiés Syriens qui fuient leur pays dévasté.
Le document est en arabe et anglais.

video



lundi 24 juillet 2017

Il y a 4 ans disparaissait Garry Davis, le 1er Citoyen du Monde



Le lundi 24 juillet 2013 mourrait Garry Davis, il y a exactement 4 ans.

Je n'ose faire un sondage dans la rue pour demander aux passants qu'évoque t-il à leurs yeux. Je suis persuadé que la majorité ignore tout de cet illustre personnage qui pourtant avec d'autres avant lui et après lui fut un pionnier dans la progression des idées mondialistes au sein de la communauté mondiale. En ce jour important pour le mouvement des Citoyens du Monde ayons une pensée.

Pour la petite histoire, en 1948 le prix Nobel de littérature , l'écrivain Albert Camus avait été l'un des premiers, au côté notamment d'André Breton et de l'abbé Pierre, à répondre à l'appel de l'Américain Garry Davis pour la création d'une citoyenneté mondiale…




samedi 22 juillet 2017

La révolution orpheline, la révolution continue



Voici un excellent essai d'un grand spécialiste de la Syrie Ziad Majed, publié dans la revue de critique marxiste "Contretemps", Paris, Printemps/Eté 2017.

Depuis sa fondation par Assad père en 1970 le régime syrien s'est efforcé, par sa rhétorique et la construction de son image, de s’appuyer sur trois piliers. Grâce à un discours “anti-impérialiste”, il s'est rallié des nationalistes et des courants de gauche; par son hostilité aux islamistes, il s'est rapproché de certaines administrations occidentales et de courants laïcs (et islamophobes); en affichant une modernité de façade, il s'est montré plus évolué que ses administrés, ce qui a satisfait les tenants en Syrie même d'une certaine idée de “l'Occident”. Ce dernier pilier est devenu l’idéologie principale d’Assad fils depuis 2000.
Le régime s’est servi de ces piliers pour exercer la violence la plus barbare contre son peuple. Et ce qui a semblé aléatoire et d’une dureté abusive depuis 2011 n’était qu’un aspect parmi d’autres de ce phénomène. 
En y regardant de plus près, en analysant la liste des victimes lors de la phase pacifique de la révolution (de mars à août 2011), ou après le déclenchement de la lutte armée parallèlement à la lutte pacifique (de septembre 2011 à juin 2012), ou lorsque la lutte armée est devenue l’aspect plus ou moins dominant du soulèvement (depuis juillet 2012), on constate que le dosage dans l'usage de la violence par le régime a souvent été dicté par des choix sociaux, régionaux et confessionnels. C'est vrai pour la répression des manifestants et la torture des prisonniers, comme pour les bombardements aériens et l’usage de l’artillerie lourde, et jusqu'aux massacres, exécutions et attaques chimiques" http://vendredis-arabes.blogspot.fr/2017/07/la-revolution-orpheline-la-revolution.html


Quelques liens: http://syrie.blog.lemonde.fr/2014/03/13/syrie-une-histoire-de-barils-1/

https://www.youtube.com/watch?v=emy-pSGpN8k

https://www.youtube.com/watch?v=XxNiGnpblLI

vendredi 21 juillet 2017

Ziad Medoukh, un observateur de la Palestine

Il est oh combien difficile de vivre dans une prison à ciel ouvert dans laquelle sont parqués 2 millions d'ETRES HUMAINS subissant l'un des pires embargos depuis bien trop longtemps. Punis pour avoir "mal votés", les habitants de Gaza gardent toujours l'espoir de lendemains meilleurs. Ziad Medoukh , directeur du département de français de l'Université de Gaza, poète, homme de paix, actif dans tous les domaines pour aider son peuple à survivre malgré les privations, l'enfermement, les bombes et la mort au bout du chemin. 
Très actif dans les réseaux sociaux, il est un témoin précieux de la vie à Gaza, notre interlocuteur privilégié pour maintenir le contact avec la population gazaouite. 

J'ai voulu partager son dernier article ici afin de le soutenir dans ses différentes et nobles actions en faveur de la paix.






Activités et actions de Ziad Medoukh à Gaza en Palestine

Universitaire et chercheur reconnu
Témoin de Gaza et de la Palestine
Ecrivain et poète d'expression française
Conférencier infatigable pour la Palestine dans les pays francophones.
Il mène des activités de bénévolat
Il donne espoir aux jeunes de Gaza
Il apporte la joie aux enfants de Gaza
Il tient beaucoup à la solidarité internationale
Il résiste par la culture, l'éducation et la non-violence.
Ziad Medoukh : la voix de la paix palestinienne au monde francophone
Ziad Medoukh: message d'espoir au cœur de la douleur.

Amitiés de Gaza la vie


 
video

jeudi 20 juillet 2017

Les dissidents chinois, les plus connus mais ils ne sont pas les seuls.

(AFP)





Cette année encore, de nouvelles lois relatives à la sécurité nationale menaçant gravement la protection des droits humains ont été élaborées et adoptées. La répression menée dans tout le pays contre les avocats spécialisés dans les droits humains et les défenseurs de ces droits s’est poursuivie tout au long de l’année. Les militants et défenseurs des droits humains demeuraient systématiquement soumis à une surveillance, à des manœuvres de harcèlement et d’intimidation, à des arrestations et à des incarcérations. De plus en plus de défenseurs des droits humains ont été maintenus par la police dans des lieux de détention non officiels, parfois sans pouvoir consulter un avocat pendant de longues périodes, ce qui les exposait au risque de torture et d’autres mauvais traitements. Des libraires, des éditeurs, des militants et un journaliste portés disparus dans des pays voisins en 2015 et 2016 sont réapparus en détention en Chine, ce qui a suscité des inquiétudes quant à une possible intervention des services chinois de répression en dehors du territoire. Les autorités ont renforcé de manière significative leur contrôle sur Internet, les médias et le monde universitaire. La répression des activités religieuses pratiquées en dehors des cultes contrôlés directement par l’État s’est intensifiée. Cette répression est restée particulièrement sévère dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang et dans les zones à population tibétaine, dans le cadre des campagnes de « lutte contre le séparatisme » ou de « lutte contre le terrorisme ».

The Empty Chair, but Democratic Vistas Radiate

The Empty Chair, but Democratic Vistas Radiate
by Rene Wadlow
2017-07-16 11:51:49



Ever the undiscouraged, resolute, struggling soul of man;
Have former armies fail’d, then we send fresh armies – and fresh againWalt Whitman ‘Life’

Liu Xiaobo, Nobel Peace Prize lauiate died on 13 July 2017 at age 61 after having been jailed for 11 years for being a chief writer of an appeal for democratic and human rights reforms in China. Concern has been expressed for his wife Liu Xia, who has been under heavy survallance  since the arrest of her husband. To honor his memory, we reprint an essay written at the time of the Nobel ceremony.
The chair for Liu Xiaobo was empty at the Nobel Peace Prize ceremony on 10 December 2010 , and there were a few other empty chairs of ambassadors from countries that had been constantly warned by Chinese emissaries that attendance at the ceremony would be considered an unfriendly act. However the spirits of the armies holding to Democratic Vistas were there.  Walt Whitman in Democratic Vistas  had denounced the depravity of the business classes and the widespread corruption, bribery, falsehood, and mal-administration in municipal, state, and national government. He was worried about the mal-distributation of wealth and the treatment of the working people by employers.  Yet Whitman kept alive his ideal of social and political progress and the possibility of higher consciousness. Likewise Liu Xiaobo and the other authors of Charter 08 are critical of the current trends of Chinese society but are firm in the hope that “all Chinese citizens who share this sense of crisis, responsibility and mission will put aside our differences to seek common ground to promote the great transformation of Chinese society.
Christmas Day 2009 a court convicted  of “inciting subversion of state power” and sentenced him to 11 years in prison and two additional years of deprivation of political rights. The verdict cited as evidence passages from six essays Liu published online between 2005 and 2007 and his role in drafting Charter 08, an online petition for democratic reform issued on December 9; 2008 which has since been co-signed by some 10,000 persons, mostly Chinese in China. This December 2010, Liu Xiaobo received the Nobel Prize for Peace, though his presence at the ceremony in Oslo was represented by an empty chair.
Liu Xiabo’s case highlights one of the most crucial challenges facing the emerging Chinese civil society: the limits of freedom of expression. Liu Xiaobo not only offers his criticism of the regime but puts forth proposals to deal with crucial questions facing both the government and society, such as his essays on the future of Tibet
Liu Xiaobo also reflects on the history of the relationship between the ruler and the ruled and urges the Chinese people to awaken from a supplicant mentality shaped by a historical system continued to the present that has infantilized them.  As he wrote “After the collapse of the Qing dynasty and especially after the CPC came to power, even though our countrymen no longer kowtow physically like the people of old, they kneel in their souls even more than the ancients…Can it be that Chinese people will never really grow up, that their character is forever deformed and week, and that they are only fit to, as if predestined by the stars, pray for and accept imperial mercy on themselves?”
His essays, since he returned to China from a visiting professorship at Columbia University in New York City in May 1989 to participate in the 1989 Democracy Movement, have infuriated the Chinese authorities with his hard, polemical style — “ Driven by profit-making above all else, almost no officials are uncorrupted, not a single penny is clean, not a single word is honest…Degenerate imperial autocratic tradition, decadent money-worship, and the moribund communist dictatorship have combined to evolve into the worst sort of predatory capitalism.”
Liu Xiaobo stresses that China’s course toward a new, free society depends on bottom up reform based on self-consciousness among the people, and self-initiated, persistent and continuously expanding non-violent resistance based on moral values.  He underlines the importance of New Age values that “Humans exist not only physically, but also spiritually, possessing a moral sense, the core of which is the dignity of being human. Our high regard for dignity is the natural source of our sense of justice.”
He sets out clearly the spirit and methods of non-violent resistance in the current Chinese context. “The greatness of non-violent resistance is that even as man is faced with forceful tyranny and the resulting suffering, the victim responds to hate with love, to prejudice with tolerance, to arrogance with humility, to humiliation with dignity, and to violence with reason. The victim, with a love that is humble and dignified takes the initiative to invite the victimizer to return to the rules of reason, peace, and compassion, thereby transcending the vicious cycle of ‘replacing one tyranny with another’. Regardless of how great the freedom-denying power of a regime and its institutions is, every individual should still fight to the best of his/her ability to live as a free person and make every effort to live an honest life with dignity…
“The non-violent rights-defense movement does not aim to seize political power, but is committed to building a humane society where one can live with dignity…The non-violent rights-defense movement need not  pursue a grand goal of complete transformation. Instead it is committed to putting freedom into practice in everyday life through initiation of ideas, expression of opinions and rights-defense actions, and particularly through the continuous accumulation of each and every rights-defense case, to accrue moral and justice resources, organizational resources, and maneuvering experience in the civic sector. When the civic forces are not yet strong enough to change the macro-political environment at large, they can at least rely on personal conscience and small-group cooperation to change the small micro-political environment within their reach.”
Liu Xiaobo thus joins those champions of non-violent action such as Martin Luther King and the Dalai Lama who have been recognized by the Nobel Peace Prize. The spirit of the New Age is rising in the East and is manifesting itself in non-violent action to accelerate human dignity— a trend to watch closely and to encourage.
 *************************************
Notes
The text of the six essays cited in the trial for “inciting subversion of state power” and a translation into English is in the N°1, 2010 issue of China Rights Forum published by Human Rights in China: www.hrichina.org.
 **************************************
Rene Wadlow, President, Association of World Citizens

lundi 17 juillet 2017

Crise humanitaire à Gaza

https://www.youtube.com/watch?v=889f1TQvzE4

video




Communiqué du responsable du département de Français de l'Université de Gaza




Tout le monde officiel veut étouffer Gaza 
Ziad Medoukh

La situation actuelle est catastrophique dans la bande de Gaza à tous les niveaux, tout est vraiment effrayant , terrible , horrible , inimaginable et inadmissible ! 

Actuellement , la bande de Gaza traverse sa plus grave crise humanitaire et énergétique. Alors que le monde devrait hurler sa révolte devant tant de cruauté ! Ignoble ! 

Une situation qui empire pour plus de deux millions d' habitants toujours enfermés, sans eau ni électricité, et sans élément de vie . 

Tous les secteurs vitaux sont paralysés, sans aucune réaction du monde officiel pour abaisser la souffrance de ces palestiniens de Gaza qui vivent dans une prison à ciel ouvert depuis de plus de dix ans. 

Dix ans de blocus, dix ans de souffrance et d’agressions israéliennes contre les civils dans cette région abandonnée. 

En dix ans, la population civile de Gaza n’a pas vécu de période de paix, de sérénité et de stabilité. :de nombreuses offensives militaires, des bombardements, des incursions, des crises et des malheurs. Des destructions massives sans aucun projet de reconstruction, et l'attente toujours dans la crainte d’une nouvelle offensive! 

Ce qui se passe est une honte et un scandale: tant d’injustice pour ces habitants oubliés, au regard du monde. 

Un monde officiel complice qui participe par son silence et par son soutien à cautionner les punitions collectives contre une population toujours attachée à sa terre. 

Tout ce monde officiel veut écraser et étouffer Gaza, car Gaza est parmi les rares régions qui résistent face aux projets coloniaux, Gaza qui a pu résister à trois offensives en cinq ans, existe et persiste, elle tient toujours bon malgré un blocus israélien inhumain, et malgré toutes les difficultés affrontées. 

Par sa volonté de vie, son courage et de sa ténacité, la population de Gaza est devenue un modèle d’admiration et de dignité pour tous les peuples qui luttent pour la liberté et pour la justice. 

Gaza donne chaque jour à l'humanité ses grandes leçons de vaillance. 

Gaza et sa population qui continue à s’accrocher à la vie en dépit de toutes les conditions chaotique . 

Une population débout qui garde toujours espoir, qui attire la solidarité internationale populaire et associative partout dans le monde. C’est presque la seule région sur terre, ou les solidaires organisent régulièrement des manifestations et des rassemblements de soutien à sa population. 

Gaza rappelle toujours ce monde officiel de ses responsabilités, alors qu’il ne veut pas l' assumer. 

Gaza est un message de rappel de conscience mondiale, même si le monde officiel et toutes ses organisations essaye d’étouffer ce bastion de résistance et de dignité. 

L’occupation israélienne par ses crimes et ses mesures atroces veut briser la volonté de cette population résistante, une population qui continue à dire non à tous les projets de colonisation et d’extension de cet état d’apartheid. 

La communauté internationale officielle est complice, depuis dix ans, elle ne bouge pas, elle n’ose pas dénoncer ou critiquer les crimes israéliens contre les civiles de Gaza, ou même condamner le blocus israélien. 

Le monde qui se dit libre et démocrate est sourd et muet devant les violations permanente du droit international , au contraire, il accorde des aides militaires et économiques à l’état d’occupation pour l’encourager à tuer les Palestiniens. 

Les dirigeants arabes qui ont l’habitude de manipuler la cause palestinienne pour garder le pouvoir , ne font strictement rien pour aider les Palestiniens de Gaza. Malgré le soutien populaire de tout un monde arabe qui considère la cause palestinienne comme sa première cause. 

Les organisations des droits de l’homme très actives dans d’ autres régions du monde restent souvent silencieuses devant la situation très critique dans la bande de Gaza, alors que le droit international est bafoué au quotidien par un gouvernement d’apartheid . Ces organisations n’arrivent pas à juger les crimes israélien qui restent impunis. 

Les médias étrangers occultent une réalité et ignorent notre contexte, il est rare qu’ils évoquent notre souffrance sous blocus. 

Les dirigeants palestiniens à Gaza et en Cisjordanie, par leur divergence et leur division participent à aggraver la souffrance des habitants de Gaza, et à l'effet de resserrement du blocus israélien. 

Mais tout ce monde officiel a oublié que rien ne soumettra Gaza vers sa résilience. 

En attendant un changement, une solution, la population civile de Gaza continue par sa volonté remarquable et sa patience extraordinaire à s’adapter avec cette situation difficile et de s’accrocher à la vie. 

Reste un espoir : 

Croire en la capacité de notre population de continuer à résister 

Croire en la solidarité internationale 

Et croire en l’Humanité ! 

Vive la résistance légitime de notre population ! 

Vive la solidarité internationale avec notre cause de justice ! 

Vive l'Humanité !

samedi 15 juillet 2017

Une lumière s'est éteinte à 40 ans



Maryam Mirzakhani (1977-2017)
Maryam Mirzakhani, première femme médaille Fields de nationalité iranienne nous a quitté aujourd'hui. C'était une mathématicienne brillante partie trop tôt qui se voyait comme un exemple pour des millions de jeunes filles. Passionnée de lecture, c'est pourtant dans le bain des maths qu'elle se fit connaître durant son adolescence. 


Elle manquera terriblement aux sciences mathématiques et à l'Humanité dans son ensemble. Elle était une véritable passerelle entre le monde de l'orient et l'occident. Sa mort est pleurée en Ran comme aux Usa où elle s'est éteinte suite à une longue maladie.
Voici un excellent article à lire sur le sujet. 
http://www.liberation.fr/planete/2017/07/15/disparition-de-la-reine-des-mathematiques-maryam-mirzakhani_1584130


video


jeudi 13 juillet 2017

Liu Xiabo est mort aujourd'hui


Liu Xiaobo est mort d'un cancer jeudi. Condamné à 11 ans de prison pour "subversion", il avait été libéré fin juin en raison de son état de santé extrêmement dégradé. La Chine porte "une lourde responsabilité" dans son décès, estime le comité Nobel.

Le dissident chinois Liu Xiaobo est mort, jeudi 13 juillet, à l'âge de 61 ans. Il s'est éteint dans la province du Liaoning, dans le nord-est de la Chine, où il était hospitalisé pour un cancer du foie en phase terminale.

En détention depuis huit ans, le prix de Nobel de la paix 2010, distingué pour ses "efforts durables et non violents" en faveur des droits de l’Homme en Chine, avait bénéficié d'une mise en liberté conditionnelle le lundi 26 juin, en raison de son état de santé extrêmement préoccupant. Pékin s'était opposé à son départ à l'étranger pour y être soigné.

https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2017/07/liu-xiaobo-a-giant-of-human-rights-lasting-legacy-for-china-and-the-world/


Liu Xiaobo, écrivain, professeur d'université et militant des droits de l'homme de l'ère des réformes de la Chine, est décédé le 13 juillet dans sa prison-hôpital de Shenyang à l’âge de 61 ans.

Ce défenseur des droits de l’homme en Chine était en prison depuis 2009 et traité comme un « criminel » subversif par les autorités chinoises qui ont refusé de le laisser partir à l’étranger se faire soigner.


video